Lectures
Quand les crises reviennent...
par Jacques Mazier, Mickaël Clévenot et Vincent Duwicquet.
Economica, 2016, 316 p., 27 euros.

Il s'agit en réalité de la poursuite d'un livre écrit en 1983 (Quand les crises durent) par Jacques Mazier et deux autres auteurs (Maurice Baslé et Jean-François Vidal). Il se situait alors dans l'optique de la théorie de la régulation, un courant attribuant les grandes crises à des dysfonctionnements entre les différents ingrédients nécessaires à la dynamique du système capitaliste.

La problématique de ce deuxième tome (qui reprend en partie les analyses des crises de 1876, 1930 et 1973) n'a pas changé, mais, incorporant la crise des subprime et celle de l'euro qui l'a prolongée, elle apporte un éclairage sur les événements contemporains, qui intéressent évidemment davantage le lecteur d'aujourd'hui. La crise financière, attribuée à une "élasticité excessive du système financier" et à un coût excessif du capital, qui plombe la demande. Quant à la crise de l'euro, qui occupe près de la moitié de l'ouvrage, les auteurs mettent en cause (à juste titre, hélas !) l'"incohérence institutionnelle" de la zone, qui n'a pas su mettre en phase politique monétaire (centralisée) et les politiques budgétaires demeurées nationales.

S'appuyant sur une analyse fine de la compétitivité des Etats du Sud de la zone euro comparée à celle des Etats du Nord, ils concluent que seule une différenciation des taux de change - et donc l'éclatement ou la disparition de l'actuelle zone euro - permettrait de mettre fin à une austérité mortifère pour les pays du Sud. Cette thèse, on le sait, est largement partagée par Joseph Stiglitz. Mais on peut penser que ceux qui la soutiennent tendent à sous-estimer les effets négatifs du choc, voire du chaos, que cela représenterait. Un livre fortement argumenté par une analyse très détaillée - sans doute trop pour le non-spécialiste - des politiques économiques de l'Union, mais aussi des principales autres puissances.

Denis Clerc

Alternatives Economiques, n°365, page 85 (02/2017)
Alternatives Economiques - Quand les crises reviennent...