Lectures
100 penseurs de la société
par Julien Damon.
PUF, 2016, 220 p., 16 euros.

Claude Thélot, il y a un peu plus d'une dizaine d'années, s'était intéressé à L'origine des génies. Julien Damon a, tout à la fois, réduit la focale - il s'intéresse uniquement aux intellectuels dont l'apport à la réflexion est incontestable - et l'a agrandie en ciblant les 100 plus grands. Evidemment, cette limite a quelque chose d'arbitraire : pourquoi 100 et pas le double ou le quintuple ? Le lecteur qui aborde la fiche "Gérando" se demande si Lamennais n'aurait pas été plus indiqué dans le domaine du catholicisme social. Ou si la folie de Fourier n'aurait pas dû inciter l'auteur à lui préférer Proudhon. Personnellement, j'aurais retenu Charles Gide ou Jean Jaurès plutôt que Murray Rothbard, un excité ultralibéral.

Mais foin de ces détails : après tout, les goûts et les couleurs, on ne discute pas. L'essentiel est que le lecteur s'instruise sans bailler. Mission réussie : chacun de ces portraits tient en peu de place, mais n'oublie rien d'essentiel. Et l'auteur sait joindre l'humour à la précision, si bien que l'on apprend bien des choses en moins de deux pages. Par exemple qui était Pedro Meca, ancien contrebandier et barman devenu dominicain, à l'écoute des plus pauvres et qui disait vouloir demander l'asile politique en enfer s'il rencontrait Pinochet au paradis. Freud, Barthes, Piaget, Van Parijs figurent dans le cénacle. Et même Dominique Méda. Un melting-pot astucieux, qui rendra des services pour briller en société ou nourrir un exposé.

Denis Clerc

Alternatives Economiques, n°365, page 88 (02/2017)
Alternatives Economiques - 100 penseurs de la société