Lectures
Dire la France. Culture(s) et identités nationales 1981-1995
par Vincent Martigny.
Les Presses de Sciences-Po, 2016, 369 p., 27 euros.

L'identité nationale apparaît aujourd'hui comme une thématique de droite, sinon d'extrême droite. Pourtant, c'est bien la gauche, et plus précisément le Parti socialiste, qui l'a introduite dans le débat public, en prélude de l'élection présidentielle de 1981. C'est sur cette genèse et l'association étroite de cette idée avec une conception large de la culture - résumée par la formule du "tout culturel" -, traversée simultanément par une opposition frontale à l'impérialisme américain et la promotion d'un droit à la différence, que l'auteur, politiste et producteur à France Culture (sic), revient dans cet ouvrage.

Il met notamment en évidence une dimension peu aperçue des politiques culturelles mises en oeuvre sous l'égide de Jack Lang, notamment la loi sur le prix unique du livre ou le soutien au cinéma français, ainsi que des grands travaux mitterrandiens. Cependant, il montre surtout la dissociation progressive des deux thématiques conduisant à rattacher la question de l'identité française à l'injonction d'intégration des immigrés, tandis que la politique culturelle se perdait dans une défense de l'exception culturelle suffisamment floue pour apparaître consensuelle. Un ouvrage qui arrive à point nommé dans une campagne où ces thématiques s'annoncent centrales.

Igor Martinache

Alternatives Economiques, n°365, page 89 (02/2017)
Alternatives Economiques - Dire la France. Culture(s) et identités nationales 1981-1995